Actualités
Ce mois ci> 2019 >> Octobre


Histoire vivante à Lampang

La ville de Lampang se trouve à un peu moins de 100 kilomètres au sud-est de Chiang Mai et, à bien des égards, elle habite dans son ombre mais offre de nombreux endroits remarquables et beaucoup moins envahis de touristes.
La province de Lampang est ancrée dans l’histoire et la culture du Nord. La ville a abrité pendant quelques années le vénérable Bouddha d'Émeraude qui se trouve maintenant dans le Grand Palais de Bangkok. Elle possède des sites uniques, notamment ce qui est probablement l’une des plus anciennes structures en bois de Thaïlande et ce que beaucoup considèrent comme le temple le plus impressionnant du Nord. C’est également l’une des rares villes du royaume où les touristes peuvent se promener en calèche.

Etant l’une des 55 destinations secondaires de l’Office National du tourisme de Thaïlande (TAT) dans le cadre de sa campagne « Amazing Thailand Go Local », Lampang se visite facilement en train ou en bus depuis Chiang Mai. Mais les découvertes peuvent être plus intéressantes si elles font partie d’un voyage de cinq à sept jours qui commence à Chiang Mai et s’arrête à Lamphun, Lampang, Phrae et Nan.
Une façon unique de découvrir les attraits de la ville est d’empreinter une calèche à ciel ouvert unique à Lampang. En vous promenant dans la vieille ville vous pouvez découvrir le sanctuaire du pilier de la ville, en teck et datant de plus de 100 ans, ou encore les bâtiments et terrains de Ban Sao Nak.
Construit à l'origine sur la rivière Wang en 1894, le Pont de Ratchadaphisek était le plus long de Thaïlande. Pendant les années occupées par l’industrie du teck, les grumes flottant sur la rivière endommagèrent le pont, nécessitant plusieurs reconstructions. La version actuelle fut achevée en 1917.
Près du pont de Ratchadaphisek, vous trouverez l’ancienne demeure de Louis T. Leonowens et les bureaux de sa société de négoce de teck du début du siècle dernier. Louis était le fils d’Anna Leonowens, enseignante auprès des enfants du roi Mongkut (Rama IV) qui inspira l’histoire complètement romancée du film Anna et le Roi.
Lampang fut habitée pour la première fois durant la période Dvaravati au 7ème siècle. Elle a été construite comme une ville fortifiée à côté de la rivière Mae. À la fin des années 1800 et au début des années 1900, c’était un centre de commerce du teck en Thaïlande qui a vu naître certains des temples de style shan et birman de la région.
Le Wat Phra Kaeo Don Tao a abrité le Bouddha d'Émeraude entre 1436-1468 et possède de nombreux bâtiments remarquablement bien préservés. Son musée Lanna mérite une visite. Avec 20 chédis de style Lanna (sao signifie 20 en dialecte du Nord), le Wat Chedi Sao accueille un bouddha assis de 1,5 kg en or massif, mesurant presque 40 cm. Le Wat Phrathat Lampang Luang est peut-être le temple le plus remarquable du Nord. Il se trouve à environ 18 km au sud-ouest de la ville. Il comprend une chapelle en teck à trois niveaux, le wihan luang, qui, avec de nombreux bâtiments construits sur le site, a été édifiée dans les années 1400 et est considérée par beaucoup comme le plus ancien bâtiment en teck de Thaïlande. Dans les montagnes à environ cinq kilomètres de la ville, le Wat Phrathat Mon Phaya Chae offre une vue panoramique sur Lampang et offre une belle pause pour se détendre dans l'air pur et le silence de la montagne. Devenu de plus en plus populaire, le Wat Phrathat Pu Pha Daeng est perché au sommet d'une falaise à 815 m d'altitude. Il est célèbre pour son groupe de plus de 10 pagodes de montagne purement blanches, de style lankais. Les habitants du pays le considèrent comme un site sacré où l’empreinte du Bouddha a été retrouvée sur une immense dalle de pierre.
La nature fournit aussi de bien belles attractions. Le Parc national de Chae Son, recouvert d’une forêt luxuriante, est particulièrement apprécié pour la baignade dans des piscines alimentées par des sources chaudes naturelles de 73 degrés Celsius. L'eau crée une brume particulièrement belle tôt le matin. A un kilomètre des sources thermales, la cascade Chae Son dégringolant sur six niveaux est un autre point fort. Camping et hébergement sont disponibles dans le parc. Une partie du plaisir de la découverte du parc national de Doi Khun Tan est d'y arriver en train. Les montagnes du parc marquent la limite entre les provinces de Lampang et de Lamphun au nord, et le chemin de fer traverse le plus long tunnel de Thaïlande pour se rendre au parc depuis Lampang. Le Centre de conservation des éléphants de Thaïlande a pour objectif de protéger les éléphants et de promouvoir l’écotourisme. Les visiteurs peuvent assister aux soins des éléphants, participer à leurs bains et à la délivrance de leur nourriture.
Bien sûr, ne manquez de goûter aux spécialités culinaires locales et ne partez pas sans être passé au Musée de la céramique de Dhanabadee pour en apprendre plus sur le bol à coq emblématique de Lampang.


Informations légales