Zoom

Octobre 2019

Saraburi

Saraburi est une province rizicole de la plaine centrale qui possède un temple parmi les plus importants de Thaïlande, le Wat Phra Phutthabat Ratchaworamahawihan et plusieurs sites naturels d'une grande beauté.
La capitale provinciale s'étend à 108 km au nord de Bangkok sur l'autoroute principale vers le Nord-Est. Situé à Khun Khlon, à 28 km au nord de la ville, le Wat Phra Phutthabat Ratchaworamahawihan est l'un des temples les plus importants de Thaïlande notamment en raison de sa pièce maîtresse spirituelle qui se trouve au sommet d'une colline, une très large empreinte de pas de Bouddha d'environ 51 cm de large sur 1 m 50 de long et 28 cm de profondeur.
L'empreinte a 108 marques auspicieuses et fut découverte durant le règne du Roi Songtham d'Ayutthaya qui fit construire un Mondop pour l'abriter. Celui-ci a depuis été modifié à plusieurs reprises et se présente aujourd'hui sous la forme d'un pavillon carré à 7 niveaux de tuiles vernissées vertes. Les murs extérieurs sont décorés d'or et de verres de couleur représentant des dieux de la mythologie et des fleurs de lotus. Le travail de perles incrustées sur les portes est certainement l'un des chefs d'œuvres de l'artisanat du pays.
Le Mondop est relié par trois escaliers en forme de Naga (serpent de la mythologie), chacun présentant cinq têtes en bronze à leur base. L'ensemble est entouré de cloches que les visiteurs peuvent faire sonner afin d'acquérir des “mérites".
L'Ubosot et le Wihan adjacents sont de style Ayutthaya et début Rattanakosin. Sur le complexe se trouve le musée national Phra Phutthabat qui présente divers objets dont un costume du Roi Songtham, des céramiques, des bronzes, des armes anciennes et des éventails ecclésiastiques de différentes périodes.

Plus d'informations : www.tourismethaifr.com/decouvrir-les-regions/decouvrir_les_regions.tpl?region=4

Buriram

Ce mois-ci, Mike du site internet Thailandee.com vous fait découvrir Buriram, une des provinces émergentes de Thaïlande.

Située en I-san, la région Nord-Est de la Thaïlande, à cinq heures et demie de route de Bangkok, la province de Buriram, déjà réputée pour ses temples khmers, attire de plus en plus de touristes, surtout le week-end du grand prix Moto GP qu’elle accueille en octobre depuis l’année dernière.



Les temples khmers
La visite incontournable de cette terre de volcans éteints, se trouve au sommet de l’un d’eux. Le Prasat Hin Phanom Rung, magnifiquement restauré est l'un des plus beaux temples khmers du monde. Il vous accueille par une somptueuse et longue allée pavée puis quelques marches symbolisant la montée au paradis pour atteindre l’édifice en lui-même dont la porte principale est encadrée de deux bassins. Construit entre le Xème et le XIIIème siècle, il était à l’origine dédié au dieu hindou Shiva.



Son architecture qui n’a rien à envier aux temples de la même période qui se trouvent au Cambodge révèle tout le génie de ses bâtisseurs lorsque 4 fois par an, le soleil se lève ou se couche dans l’alignement parfait des 15 portes de l’édifice.

Les dates varient légèrement d’une année sur l’autre mais cela se produit début mars et début octobre pour les couchers de soleil ainsi que début avril et début septembre pour les levers. Le phénomène solaire du mois d’avril est également l’occasion d’un festival avec un grand spectacle de son et lumière et des centaines de figurants et danseurs.

Autre vestige khmer mais de dimensions plus modestes, le Prasat Hin Muang Tam qui se trouve à seulement 7 kilomètres de là est un peu moins connu et donc moins visité, mais ne le manquez pas ! Entouré d’un mur d’enceinte, sa cour accueille quatre bassins avec des nénuphars et au centre le sanctuaire avec ses cinq tours dont la centrale représente le Mont Méru, centre de l’univers pour les Hindous.



Si vous pouvez choisir de dormir dans la ville de Nang Rong, proche de ces deux monuments incontournables, la communauté voisine de Ban Khok Muang peut aussi vous accueillir chez l’habitant et vous apprendre à cuisiner un plat local, vous montrer leur travail de tissage et teinture. Ils proposent une formule logement et activités qui enrichira encore votre séjour ici.



Avant de rejoindre la ville de Buriram, je vous recommande un arrêt "exercice physique" avec la montée des 297 marches du long escalier naga ponctué de quelques Bouddhas en chemin qui gravit le volcan Phu Khao Kradong. Enfin, pour les plus courageux, car en fait, il y a aussi un accès par la route mais vous manquez quelque chose en choisissant l’ascension motorisée. Au sommet, un grand Bouddha assis vous accueillera mais c’est surtout pour le cratère qu’enjambe un long pont suspendu qu’il faut venir ici… et pour la vue.
Et chaque année, fin décembre, juste avant Noël, le Phu Khao Kradong accueille le Volcano Festival avec également un grand spectacle historique avec figurants.
Installé sur un autre volcan éteint, le Wat Khao Angkhan, est un autre temple intéressant de la province avec une architecture unique et dans le même district, vous pourrez également voir le tissage artisanal et la teinture de vêtements à partir de boue ancienne, spécialité de la communauté de Ban Charoensuk.



La ville et ses alentours
A Buriram, outre les vestiges khmers, il y a un autre temple très important, peut-être plus important pour les habitants… le temple du football ! Le Thunder Castle Stadium (ou Chang Arena), antre du Buriram United, équipe qui domine le championnat thaïlandais depuis des années, et fierté de la ville. Il aurait été construit en seulement 250 jours, ce qui est un record pour un stade de plus de 30.000 places. Les tribunes se visitent gratuitement et si vous les prévenez à l’avance, vous pourrez également avoir accès aux vestiaires et à la salle de presse mais le mieux reste d’y venir un soir de match.



Les passionnés de ballon rond, choisiront peut-être de dormir au Amari Buriram United, seul hôtel de Thaïlande dont la décoration est entièrement sur le thème du football.
Autre grand lieu du sport à Buriram, le Chang International Circuit, qui se trouve juste derrière, est aujourd’hui connu dans le monde entier car il accueille une manche du championnat du monde de Moto GP depuis 2018 et le dénouement de la première course dont le vainqueur est passé en tête dans le dernier virage a déjà écrit une partie de sa légende. Le reste de l’année, il y a régulièrement des courses automobiles et moto plus modestes. L’ambition clairement affichée est d’un jour d'y accueillir de la Formule 1.



Et si vous voulez vous aussi passez en mode pilote de course, il y a deux circuits de karting dans les environs immédiats du circuit.



Comme pour beaucoup de villes, surtout dans le Nord et le Nord-Est du pays, vous trouverez à Buriram, un sanctuaire accueillant le pilier fondateur de la cité. Mais ici le City Pillar Shrine reprend le style khmer des temples illustres de la province.



Les samedis et dimanches sur Rom Buri Road, à deux minutes à pieds, se tient à partir de 17h, la Walking Street de Buriram, marché de nuit toujours sympathique pour découvrir la cuisine locale et street food thaïlandaise.
En semaine, pas très loin de là, il y a un autre marché de nuit qui, je dois bien le dire, offre un cadre moins agréable mais reste une bonne option pour dîner pas cher. En chemin, depuis le pilier de la ville, faîtes un rapide crochet par le Wat Klang et son bassin plus photogénique quand la lumière du soleil devient rasante.



Je profite de cet article pour vous rappeler que le grand prix Moto GP de Buriram aura lieu du 4 au 6 octobre 2019.



Comment rejoindre Buriram ?
Seules les compagnies aériennes Nok Air et Air Asia basées à Don Muang proposent des vols quotidiens pour Buriram dont l’aéroport est à plus de 20 kilomètres de la ville mais il y a un service de minivans qui vous y emmène pour 200 THB par personne. Vous pouvez également choisir de venir en train. De Bangkok, le voyage durera 6-7 heures selon le type de train. Il y a également des bus qui prennent à peu près le même temps pour rejoindre Buriram et partent en moyenne toutes les heures depuis le terminal de Mo Chit à Bangkok (fréquence plus faible en fin d’après-midi et soirée).







Mes coups de cœurs
    • Le temple du Phanom Rung, il justifie à lui seul de venir dans la province
  • • Le Prasat Hin Muang Tam superbement restauré également
  • • Le phénomène solaire du Phanom Rung mais attention, il y a foule !
  • • Le Volcano Festical sur le Phu Khao Kradong
  • • Le restaurant Kha Mu Laksana à Nang Rong
  • • Klim Kitchen, très bon restaurant près de la gare de Buriram donc bien avant de prendre le train pour la prochaine étape









Informations légales